Les musiciens / Ar sonerien

                                            

   GILLOU

   L​a guitare, le banjo et le dulcimer me permettent toutes les fantaisies.
   Du Kas ha barh aux accents latino (à la guitare), au Tour emprunt de sonorités médiévales (au dulcimer) en passant par un Pas de 7 country gallo (au banjo).
   Le plaisir de la diversité des musiques est au rendez vous.
                            
   A déguster sans modération.
  
 
 
 
                                                                                   DIDIË  
 
     Ben mai (maille), j’ëme la tradicion !  Jouë d’la bouéze é chantë ao les aotes sonous, contë des istoueres itout.
    Melayë l’tout come i faot pour fére de bons morciaos d’muziqe.
   Tout en beuvant eune bolèye ao d’la galette saocisse.
 
  V’là l’bout !            

 

 

LEOUIS  et ses Lèche Babines      
 
  Mon souffle au service de la musique, un son venu du Blues, qui sait…  En tous cas mes influences sont multiples.                                   
  Un vrai bonheur de mettre cet instrument au service de la musique Bretonne, et avec ces Musiciens, c’est un régal.
  Quant aux Percus et le Cajón, ce fut une découverte avec                       Dans’Meizë.
 
      
 
                                             
 
                                                                                                                     YO’S
eniñ ha plijadur, d’en em gavout asambles, mont war raok, dizoloeiñ lec’hioù ha tud a-bep seurt ha lakaat tud da zañsal evel-just !
                                
Sonner et plaisir, de se retrouver tous ensemble, aller de l’avant, découvrir des lieux et personnes chouettes… Et bien sur proposer aux gens de danser !
                   
 
                                                                                                       

DANIËL  le subiou et chantou

 

En cortège, en ronde, en couple, en quadrette ou bien en chaine, j’aime bien vous voir heureux les danseurs, c’est ça le partage !        

Je soufele et m’époumone pour votr’ pus grand pllézi (plaèzi), je se benaèzz (benèz).

 
                 

                                                                                                     OLIVIË

Oyez Oyez gens de la danse…  je suis le dernier-né de la famille Dans’Meizë … le bassiste.
Pas toujours commodes les gars                        
J’ai fait mes classes … je bosse ma basse et je m’adapte …
 
Les gars chantent bien, jouent bien… et rigolent bien, ça fait danser et ça me plaît bien !